_________DORA-MITTELBAU______

Procedencia imagen:
Topografía de la Memoria


Bibliografía:
Auschwitz, Buchenwald, Bergen, Dora.
Croquis clandestins de Léon Delarbre.

Autor: Léon Delarbre.
Editorial: Éditions Michel de Romilly.
Introducción: P. Maho, avocat à la Cour d'Appel, Dora, nº 42.315.
Isbn: Sin isbn.
Año: 1945.
Pág.: 83.
Idioma: Francés.

En dehors de leur valeur d'art, ce qui fait des dessins de Léon Delarbre une collection absolument unique, c'est que chacun a été fait sur place sans aucune retouche, sans aucune trasposition ultérieure, et qu'on en trouvera ici reproduits non seulement les traits, mais jusqu'au chiffon de papier original sur quoi, à la hâte, il a été jeté.
Je crois pouvoir affirmer qu'il a fallu un concours exceptionnel de cirsonstansces pour qu'une collection de cinquante dessins ait pu être rassemblée dans un camp de concentration, traverser intacte la triple enceinte électrique et être éditée à Paris. Le cinema et la photographie ont montré au monde des scènes horribles prises après la libération des camps, mais je ne sache pas que jusqu'alors, aucun dessin fait sur place et sur le vif ait été offert à l'édification des historiens.
(Texto: Extracto de la introducción de P. Maho)


Dora.
En el infierno del campo de concentración donde los sabios nazis preparaban la conquista del espacio.

Autor: Jean Michel con la colaboración de Louis Nucera.
Editorial: Plaza & Janés
Colección: El Arca de Papel, nº 159
Traducción: José Mª. Martínez Monasterio.
Isbn: 84-01-41159-9
Año: 1979.
Pág.: 472
Idioma: Español
Sig.: 974209-MIC-dor

El túnel de Dora "fue el infierno de todos los campos de concentración". Aquel túnel albergó los cohetes secretos de Hitler. Para construir aquellas "pirámides de la Ciencia" murieron treinta mil hombres, deportados hasta allí desde todos los rincones de Europa. No obstante, se trata de algo que ha convenido olvidar, que se ha procurado enterrar, ya que los científicos de Dora son hoy aclamados como los conquistadores del espacio. Dora, que acabó por convertirse en un feudo de las SS, fue escenario de increíbles atrocidades, cometidas contra los deportados allí.
(Texto: Contraportada del libro)



Dora 1.
En el infierno donde los sabios nazis
preparaban la conquista del espacio.

Autor: 
Jean Michel con la colaboración de Louis Noucera.
Editorial: Plaza & Janés (Círculo de Amigos de la Historia).
Colección: Grandes tragedias de la Segunda Guerra Mundial.
Isbn: 978-84-0161-9
Año: 1977.
Pág.: 261.
Idioma: Español.

"El 17 de agosto de 1943, la Gestapo me condujo a un lugar en el que la vida humana perdía todo sentido. Entonces yo medía 1,79 y pesaba 74kg; mi pulso debía de latir como el de un hombre normal. El 15 de abril de 1945 nos liberó el II Ejército inglés. Eramos ya sólo sombras, que habíamos pasado por experiencias alucinantes. Allí, sobre nuestras legiones de mártires, habían reinado los agentes del insulto, de la violencia, de las agonías provocadas y de la muerte. Al liberarme, pesaba 41 kg, mi pulso latía a 16 y la temperatura de mi cuerpo era de 41 grados. Mi coma duró cuarenta y ocho horas.
Cuando, por vez primera desde hacía mucho tiempo, pude bañarme en mi casa, mi esposa, que descubrió mi miseria física al verme desnudo, se apartó de mí corriendo. Se refugió en un cuarto, a fin de que no viera cómo lloraba ni oyera sus sollozos. Más tarde me confesó: durante tres meses oliste a muerte."
(Texto: Extracto de la introducción del libro)



Kapo, Le.

Autor: 
Gaussen, Dominique. 
Editorial: Éditions France-Empire. 
Isbn: Sin Isbn. 
Año: 1966. 
Pág.: 256. 
Idioma: Francés.

Durant la derni``ere guerre mondiale, des Résistants de toutes nationalités, arrêtés dans les pays occupés par Hitler, ainsi que des condamnés de droit commun extraits de leurs prisons, connurent dans les bagnes nazis une effroyable agonie. Dominique Gaussen fut arrêté comme "frontalier" par la Gestapo le 9 juin 1943. Il fuyait la réquisitionn des étudiants de vingt ans pour le S.T.O., le service du travail obligatoire en Allemagne, et cherchait à rejoindre par l'Espagne les Forces Françaises Libres. Il passa par les prisons de Pau, Biarritz, Bayonne, bordeaux, puis par les camps de Compiègne et Buchenwald avant d'aboutir à celui de Dora, l'usine installée dans un tunnel au nord de Weimar, dans la Saxe, où les nazis fabriquaient leur arme secrète, les fusées V-2. A Dora, comme dans tous les camps hitlériens, certains détenus privilégiés, les Kapos, valets des S.S., avaient droit de vie et de mort sur les autres détenus. "Le Kapo" de Dominique Gaussen c'est le Grand Georges. Le lecteur n'oubliera pas de sitôt sa gigantesque silhouette, circulant dans l'enfer souterrain du tunnel, toujours flanquée de son inséparable compagnon, le petit Dolmetscher aux yeux candides. Dans cet enfer 20.000 hommes moururent, dont 3.000 Français. A certaines périodes, on comptait 70 pendaisons quotidiennes. Avec un impitoyable réalisme, Dominique gussen décrit ce que fut son existence et celle de ses camerades pendant les dixsept mois qu'il passa à Dora, puis son hallucinante évasion quand l'usine souterraine fut évacuée devant l'avance des Alliés. "Le Kapo", le calvaire des déportés de Dora, un livre qui vous prend le coeur à pleine main.
(Texto: contraportada del libro) 




Quatre ans dans les bagnes hitlériens.
Buchenwald, Laura, Ellrich, Harzungen, Dora.

Autor: Jean-Henry Tauzin. Déporté politique nº 41.234. K.L.B.
Editorial: Imprimerie Crété. Dessins: Charles Couturiot. Ex-Déporté politique nº 66.132.
Isbn: Sin Isbn.
Año: 1945.
Pág.: 127.
Idioma: Francés.

"Ce libre n'est qu'une suite de scènes vécues, le lecteur n'y trouvera pas de vaine littérature, mais simplement des descriptions que j'essaierai de rendre le plus exactement posible. Ce que je renonce par avance à décrire, car les mots sont ici trop impuissants, c'est la perpétuelle menace de mort, cette mort qui s'abattait (sous toutes les formes), sans que rien eût plus particulièrement désigné ceux qu'elle frappait.
D'autres camarades déportés écriront d'autres libres; ils y dépeindront des horreurs que des centaines de témoins m'ont souvent narrées et mes récits seront bien pâles à côté des leurs. Mais je tiens à ne raconter expressément que ce que j'ai vu et vécu sous l'emprise nazie et dans ses bagnes".
(Texto: introducción del autor al lector).



Simple vérité, La.
1940-1945.

Autor: Christian Pineau.
Editorial: Julliard.
Isbn: Sin Isbn.
Año: 1960.
Pág.: 637.
Idioma: Francés.

Ceci n'est pas un véritable libre d'Histoire. C'est seulement le récit d'une aventure vécue, celle de la Résistance et de la Déportation.
Utilisant pour l'écrire les notes prises à Montluc et à Buchenwald miraculeusement rapportées en France à la libération des camps, je n'ai rien voulu en retrancher ou y ajouter qui puisse en modifier l'esprit.
Peut-être ce récit choquera-t-il à des titres divers. Les uns se plaindront d'y trouver soulignées les faiblesses humaines des résistants les plus autentiques, les autres trouveront trop sévères aujourd'hui mes réflexions d'alors sur la collaboration. Quelques-uns m'estimeront indulgent à l'égard des hommes qui nous ont torturés. En cherchant à éviter ces reproches, j'aurais trahi les sentiments qui furent les miens à cette époque et diminué la valeur humaine de mes documents.
J'ai préféré que les jugements portés sur les personnages ou les faits restassent ceux que je formuláis alors, bien qu'après quinze années de réflexion certains d'entre eux puissent me sembler sujets à revisión. Seuls, quelques noms ont été changés afin d'éviter, à la parution de ce libre d'inutiles polémiquees personnelles.
(Texto: Avant-propos del autor en el libro)


Souvenirs lointains de Buchenwald et Dora,
1943-1945.

Autor: Jean-Claude Dreyfus.
Editorial: La Cause des Livres.
Prefacio: Axel Kahn.
Posfacio: Martine Dreyfus.
Isbn: 978-2-917336-06-9.
Año: 2009.
Pág.: 94.
Idioma: Francés.

« Mon objectif n’est pas une réflexion sur la condition du détenu concentrationnaire, encore moins une analyse des mécanismes des camps. Je me suis borné à relater, sans commentaires subjectifs autant que faire se peut, ce qui arrive à quelqu’un que rien ne destinait à surmonter de tels périls, et à montrer l’importance des hasards qui vous jettent au sein de catastrophes imprévues ou qui vous en sortent miraculeusement. » Par exemple, comment il est devenu médecin au Revier de Buchenwal...

Un texte sobre et important, teinté de dérision, préfacé par Axel Kahn, avec une postface de Martine Dreyfus, fille cadette de l’auteur.

Jean-Claude Dreyfus (1916-1995) a été chercheur et professeur de biochimie médicale à la Faculté de médecine Cochin Port-Royal à Paris.
(Texto: Contraportada del libro)



 
Survivre en camp de concentration
Dora - un monde de pitres tristes.

Autor: 
Pol Pilven.
Editorial: Éditions du Rocher (Jean-Paul Bertrand).
Isbn: 978-2-268-04256-1.
Año: 2002.
Pág.: 135.
Idioma: Francés.

Pil Pilven, déporté-résistant dans les camps de concentration de Buchenwald, Dora, Ravensbrück, de janvier 1944 à mai 1945 - Matricule 41714.

Jeune résistant, Pol Pilven est arrêté et déporté en Allemagne, dans le camp de Dora, oú il lui faudra apprendre à survivre au sein de l'enfer concentrationnaire.
confronté à l'horreur, il n'en garde pas moins la lucidité et le sens de l'humour qui permettent de rester un homme méme lorsqu'on est soumis à l'inhumain.
Son récit rend hommage à ceux qui continuaient à résister de l'intérieur aux forces de la folie meurtrière, pour nous rappeler que les pires èpreuves peuvent révéler la meilleure part de l'être.
(Texto: Contraportada del libro)



Un clarinetto nel Lager.
Diario di prigionia 1943-1945.

Autor: 
Aldo Valerio Cacco.
Editorial: Edizioni Messaggero Padova.
Colección: Testimoni nel tempo/Biografie.
Serie dirigida por: Pierino Bogon.
Editado por: Patrizio Zanella.
Isbn: 978-88-250-1943-8.
Año: 
Pág.: 136.
Idioma: Italiano.

Dopo l'8 settembre 1943 molti soldati italiani rifiutarono di aderire alla Repubblica di Salò. Deportati in Germania, molti di loro trovarono la morte per le terribili condizioni di prigionia, altri si inventarono mille modi per soprevvivere. La "risorsa" di Aldo Valerio Cacco fu un clarinetto, che i tedeschi non gli tolsero mai perché ne apprezzavano la musica. Scrive infatti Cacco il 19 dicembre 1943: " Proprio ora entra un soldato del campo e vuole che suoni: ho suonato circa 20 minuti e per premio mi ha dato una razione di pane, un pezzetto di burro e 2 sigarette. Megrio di così non poteva andare. Anche oggi Iddio mi ha aiutato.[...]. Per adesso il clarino non lo vendo perché è facile che questa settimana mi porti qualche cosa da mangiare".
Queste pagine raccolgono il suo intenso diario scritto durante la prigionia nei campi di Fürstenberg am Oder e Mittelbau-Dora in Turingia.
( Texto: Solapa interior del libro)

No hay comentarios:

Publicar un comentario